19.5.08

Jean Gadrey & les nouveaux indicateurs de richesse

Quand le président Nicolas Sarkozy a proposé le 8 janvier 2008 de mettre en place une commission présidée par le prix Nobel Joseph Stiglitz afin de développer une « réflexion sur les moyens d'échapper à une approche trop quantitative, trop comptable de la mesure de nos performances collectives » et d'élaborer de nouveaux indicateurs de richesse, Jean Gadrey a commencé par dénoncer les ambiguïtés de ce projet[4]. Mais, ayant obtenu des assurances quant à l'indépendance de ces travaux et à leur ouverture vers les contributions de la société civile, il a finalement accepté la proposition de Jean-Paul Fitoussi de collaborer aux travaux de cette commission en compagnie de quatre prix Nobel et d'une vingtaine d'autres économistes[5].

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Gadrey